motos

  • Convoyeurs de fonds : quand aucun lobby ne vous protège !

    Imprimer

    Malgré les trop nombreux braquages subis par les convoyeurs de fonds, la ministre de la justice, Simonetta Sommaruga, campe sur ses positions. Elle refuse systématiquement d’autoriser les véhicules lourds blindés car il faut, tenez-vous bien : « protéger la population contre le bruit routier ». Fichtre se dit-on. Merci Madame la ministre de vous soucier de notre sommeil. Et puis on avance dans l’article de la TDG sur le sujet et qu’apprend-on ? Qu’il y a en tout et pour tout 8-10 véhicules par nuit sur l’ensemble du territoire suisse !

    Voilà un cas d’école où la Loi est ridiculement appliquée. Pour cette poignée de véhicules qui doivent, rappelons-le, non seulement convoyer des fonds mais également protéger la vie de ceux qui y travaillent, on est prêt à appliquer toute la rigueur de la Loi. Et tant pis pour ceux qui y risquent leur vie toutes les nuits. Parallèlement à cela, il y a un nombre phénoménal de Harley Davidson qui sillonnent les routes de Suisse à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, véhicules futiles qui ne servent à RIEN, qui sont des nuisances PURES et qui ne subissent aucune restriction d'aucune sorte. C'est la chienlit pure et simple. L'abdication devant les forces du marché et le droit à emmerder ses concitoyens. Un exemple typique où la démocratie perd sa crédibilité. On applique toute la rigueur de la Loi pour un cas qui ne le mérite pas, bien au contraire et on laisse faire tout et n’importe quoi là où une vraie loi de protection contre les nuisances insupportables produites par toutes ces monstrueuses motos pétaradantes, véritables insultes à toute idée de protection de l'environnement, s’imposerait depuis des décennies.

    C’est à n’y rien comprendre. Enfin si, il doit bien y avoir un lobby des importateurs de motos qui fait pression au bon endroit et de la bonne façon. Et nous, pauvres citoyens devront continuer de subir les nuisances de ces monstres absurdes et nuisibles sur TOUS les plans pendant que ces pauvres convoyeurs de fonds devront continuer de risquer leur vie, nuit après nuit, car eux, aucun lobby ne les protège !