Mondialisation : un triomphe total !

Imprimer

Après plus de 30 années de destruction voulue, concertée, organisée, légiférée de notre appareil de production, à quoi assiste-t-on aujourd’hui ? Ce sont les pays du Tiers-Monde d’hier (Chine, Inde, Russie…) qui proposent de venir en aide à l’Italie ! Et à qui le tour demain ?

Cette mondialisation qui avait pour buts d’affaiblir nos Etats afin qu’ils n’aient plus les moyens financiers, matériels et humains de mettre des bâtons, pourtant nécessaires, dans les roues du secteur privé ainsi que d’affaiblir la classe moyenne et de précariser la classe ouvrière afin de nous faire taire, montre une fois de plus son échec total et son égoïsme volontairement aveugle.

Alors qu’il est évident depuis deux mois au moins que les masques, les gants et les désinfectants allaient être les armes principales pour lutter contre cette pandémie, nos pays occidentaux ont toutes les peines du monde à fournir ces outils, même aux personnes qui sont en première ligne dans ce combat.

Et comme lors de chaque crise, les actionnaires et les financiers qui se sont gobergés pendant 35 années sur notre dos font profil bas. Ils laissent leurs CEO demander l’aide de l’Etat pendant qu’ils comptent et recomptent leurs bénéfices ou leurs pertes en bourse. Des problèmes de riches. Une fois encore, c’est nous, la classe moyenne, qui allons devoir passer à la caisse. Non seulement nous avons été privés de nos moyens de production de richesse (délocalisés) mais nous devons nous saigner aux quatre veines (par impôts, taxes, baisses des prestations, augmentation des prix, interposés) pour venir en aide aux actionnaires qui JAMAIS n’ont la décence de redonner, au moins une partie, de tout ce qu’ils ont gagné.

La mondialisation est un triomphe total. Après 2008, on en a une nouvelle démonstration éclatante.

Les commentaires sont fermés.