Immigration : De tout cœur avec les douaniers grecs !

Imprimer

Encore une fois l’Europe est assiégée par, potentiellement, des millions de gens voulant venir profiter de nos largesses. Or, une fois, installés, que se passe-t-il ? Sont-ils reconnaissants envers nos Sociétés ? La réponse est trop souvent NON. Les musulmans sont malheureusement très difficiles à intégrer et encore plus à assimiler. Ils oscillent trop souvent entre le misérabilisme (nous sommes de pauvres victimes et il faut nous aider de toutes les façons possibles et imaginables) et une arrogance insupportable (nous sommes les élus de Dieu, pratiquant la seule religion authentique et nous vous dominons moralement de la tête et des épaules, pauvres peuples décadents).

Il y a très longtemps déjà, dans ce blog, j’avais écrit qu’il fallait obliger les migrants musulmans à signer une charte stipulant qu’ils reconnaissaient nos Lois et nos constitutions comme ayant priorité absolue sur la charia. En cas de refus, ces personnes n’auraient RIEN A FAIRE en Europe ! Ce serait un moyen relativement simple de trier le bon grain de l’ivraie. Nous en avons plus qu’assez de ces fondamentalistes qui croient qu’ils peuvent à la fois profiter impunément de notre système social tout en vomissant nos valeurs, en travaillant ardemment, 24/7, à saper les fondements de nos pays pour, un jour, en prendre le contrôle.

Peut-on à la fois refuser de serrer la main des femmes de nos pays, exiger des carrés musulmans dans nos cimetières car ceux-ci sont « impurs » pour ces grandes âmes si pures, donner des leçons de morale explicites et implicites, intimider celles et ceux qui osent se permettre de dire certaines vérités à leur encontre, assassiner celles et ceux qui usent de leur liberté d’expression et tendre la main pour recevoir l’argent de nos Etats laïques et/ou chrétiens ?

Cette duplicité est répugnante et je ne comprends pas que nos Etats aient été si longtemps si faibles face à l’ignominie de ces manœuvres. Quand un Etat du Proche et du Moyen Orient se bat contre les fondamentalistes, que se passe-t-il ? Les fondamentalistes incriminés demandent l’asile politique en Europe. Et une fois installés, ils travaillent de toutes leurs forces à nous détruire ! Nous en avons de trop nombreux exemples, y compris en Suisse.

J’espère que, pour une fois, l’Europe dominera la situation et refusera de céder à la funeste pente de sa mauvaise conscience. Dans ce combat VITAL pour la survie de l’Europe, je suis de tout cœur avec les Grecs qui se battent pour assurer la survie de l’Europe. Notre survie !

Commentaires

  • Se poser la question en ce qui concerne les émigrés musulmans c'est y répondre. L'émotivité mal placées de certains européens va finir par mette tous les européens face à une dure réalité. Se soumettre ou se battre et pas qu'avec des mots.

  • La religion s'est vu octroyer un passe-droit qui finit par se retourner contre ceux que le lui ont accordé les pays occidentaux chrétiens à l'origine de la Déclaration "universelle" (sic) des droit de l'homme. En mettant la religion à l'abri de certaines exigences auxquelles sont soumis les citoyens de la plupart des pays, la la "liberté de conscience" (qui a entraîné avec elle la liberté de religion), met maintenant ses auteurs eux-mêmes en danger en ce qui concerne leur propre religion et les valeurs qui lui sont en partie imputables.
    A l'époque du christianisme triomphant, les chrétiens à l'origine de la Déclaration de droits de l'homme ne pouvaient que se réjouir du pouvoir qui lui était accordé et se souciait peu des autres religions, encore moins de celles à qui elles ne reconnaissant même pas cette qualité.
    L'Eglise catholique (pour prendre la dénomination historiquement la plus impliquée) n'a pas manqué de se servir de e pouvoir pour aider à soumettre les populations "sauvages" ou "incroyantes", et continue d'ailleurs à imposer ce qu'elle peut de règles de vie là où elle garde suffisamment de pouvoir.
    Aujourd'hui le christianisme tout entier est menacé par l'avance de l'islam, qui reprend à son compte la marche triomphante qui conduit à imposer ses valeurs partout où elle le peur, notamment dans une Europe en même temps proche et désarmée.
    La proposition de l'auteur du blog d'exiger un engagement de respecter en tout point les lois et les coutumes d'un pays d'accueil serait donc illégale chez nous, me semble-t-il, alors même que les conditions de vie dans la plupart des pays musulmans sont telles, que les adhérents à d'autres religions, ne peuvent que se plier au pouvoir religieux en place.

  • J'ai eu des échos de la conférence qu'Alexandre del Valle a tenu récemment dans la communauté juive. Il a été très pessimiste quant à l'avenir de l'Europe, il rejoint en cela Eric Zemmour qui n'a été, on ne peut plus clair, dans son face-à-face avec un Hubert Védrine, ex ministre des Affaires étrangères, assez minable.

    https://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/eric-zemmour-nous-vivons-un-moment-85058

    EZ : "Seule la Hongrie a défendu les frontières de l'Europe."

    "Pour moi, je pense vraiment que nous vivons un moment historique, qui est la mort de l'Europe... si elle ne renonce pas à ses principes humanitaires. Je pense qu'il va falloir choisir entre nos principes humanitaires et la survie de la population d'origine de l'Europe. Nous en sommes là. Je pense que la démographie fait l'histoire. (...) Si l'Europe ne refuse pas tout migrant, et en particulier tout migrant musulman, je pense que c'est une catastrophe pour l'Europe. L'Europe est au bord du collapsus et de la désagrégation. Et je pense que les peuples l'ont compris..."

  • Avant de raconter n'importe quoi, il vaut mieux apprendre à lire. La stérilisation forcée est considérée comme un crime contre l'humanité par la CPI. Ce sont là des pratiques dignes des nazis et dont on ne voudrait plus entendre parler.
    Quant à la proposition récente de la stérilisation des hommes aux EU, elle a été lancée par Rolanda Hollis, une démocrate à la Chambre des représentants de l'Alabama, avec pour seul objectif celui de dénoncer la législation –temporairement bloquée– interdisant l'avortement en Alabama. Donc aucun lien avec les immigrants dont il est question dans l'article de M. Meyer.

Les commentaires sont fermés.