24/07/2012

Notre version du «Meilleur des mondes» ? (3)

21'000 milliards de Dollars (fourchette basse et 35'000 milliards de dollars, fourchette haute), c'est le montant de l'évasion fiscale abritée sur des comptes «offshore», tel que calculé sur 139 pays par un ancien expert du bureau McKinsey pour le compte du collectif «Tax Justice Network».

Cette somme représente le PIB des Etats-Unis et du Japon COMBINES !

Cette somme, si elle était imposée correctement, rapporterait, selon le rapport, chaque année aux Etats spoliés, entre 190 et 280 milliards de recettes fiscales supplémentaires. Je ne suis pas un expert fiscaliste, mais cette somme me paraît ridiculement basse.

Je ne pensais pas écrire une troisième partie à cette note, mais difficile de ne pas s'indigner une nouvelle fois face à l'ampleur du scandale.

Nos amis les riches et les puissants ont donc, il faut le rappeler, spolié les Etats plusieurs fois :

  • Evasion fiscale grâce à des paradis fiscaux
  • Intense lobbyisme auprès de nos parlements et de nos gouvernements pour obtenir des réductions d'impôts continuelles et systématiques sur l'argent qu'ils n'ont pas pu dissimuler au fisc (ce qui a pour effet, en Suisse, de diminuer régulièrement, depuis 30 ans, les recettes de l'Etat qui va ensuite couper dans tous les budgets, y compris sociaux bien sûr, pour rééquilibrer ses finances
  • Déplacement de la production industrielle dans des pays à bas coûts pour décupler (au minimum) les marges encaissées par les actionnaires de ces groupes industriels, d'où baisse des recettes fiscales des Etats
  • Obligation faite aux Etats et donc aux contribuables, de venir sauver le secteur bancaire mis à mal par les immondes manœuvres spéculatives inventées par de brillants cerveaux de la finance. Spéculation malheureusement approuvée par nos gouvernements corrompus.

Si l'on additionne tous ces avantages fiscaux cumulés, on parle sans doute d'une somme ANNUELLE qui doit se trouver entre 400 et 1'000 milliards de dollars. Assez pour renflouer les Etats, et cela ne serait que pure justice.

Ils ont donc gagné sur tous les tableaux et nous, peuples d'Occident, pouvons payer les dégâts à la sueur de notre front. La seule chose qui soit biblique dans tout cela.