19/04/2011

Pour ou contre les caméras de surveillance

Ce matin à la RSR, le débat de 8:15 portait sur les caméras de surveillance. Pierre Dessemontet, géographe, membre de la commission électorale du Parti socialiste semblait perplexe et rappelait le danger potentiel que ces moyens techniques pouvaient faire courir à la démocratie. Je ne sais pas si je résume correctement sa pensée, mais il ne serait pas le premier à penser de la sorte à gauche. Oui je préférerais également une police de proximité à des caméras de surveillance mais franchement, est-ce que vraiment c'est cela qui met la démocratie en danger ?

Il y a infiniment plus de danger dans le fonctionnement même de nos Sociétés et les caméras de surveillance ne sont qu'un épiphénomène microscopique par rapport aux dangers qui sont là. Bien réels eux. La tentation du totalitarisme est là, dans nos Sociétés, même si elle est bien cachée.

La tentation totalitaire se cache dans les Conseils d'administration des grandes multinationales, des grandes Banques, de l'industrie pharmaceutiques.

La tentation totalitaire c'est l'accaparement des médias par quelques magnats de la presse comme Rupert Murdoch dans les pays anglophones qui les utilise pour faire passer ses idées politiques. Comme Silvio Berlusconi en Italie qui les utilise pour décérébrer sa population.

La tentation totalitaire c'est l' accaparement des richesses mondiales par quelques financiers et industriels qui trustent tous les postes d'influence.

La tentation totalitaire c'est la guerre que les riches mènent aux pauvres dans l'industrie, dans la finance, dans l' agriculture.

La tentation totalitaire c'est l'accaparement du pouvoir législatif et exécutif par les lobbies des grandes multinationales qui ont tout pouvoir sur notre classe politique pour «légaliser» cette guerre des riches contre les pauvres et lui donner le vernis «démocratique».

La tentation totalitaire, c'est lorsque le Parlement d'un pays et les citoyens de ce même pays votent démocratiquement pour soulager fiscalement les PME et s'aperçoivent 2 ans plus tard qu'ils ont fait un somptueux cadeau fiscal de 7 milliards aux actionnaires des grandes multinationales.

La tentation totalitaire c'est l'industrie pharmaceutique qui manipule l'OMS pour imposer sa folie vaccinale contre la grippe A-H1N1 (et les milliards de profits qui vont avec prélevés sur nos impôts).

La tentation totalitaire c'est l'industrie pharmaceutique, encore elle, qui est juge et partie dans les tests menant à l'autorisation de mise sur le marché d'un nouveau médicament.

La tentation totalitaire c'est l'industrie pharmaceutique, toujours elle, qui a imposé sa médecine chimique à nos Académies de médecine, a érigé cela en dogme, et travaille inlassablement à détruire et décrédibiliser toute autre voie de soins.

La tentation totalitaire, c'est l'industrie chimique qui impose les OGM aux populations qui n'en veulent pas, aux paysans qui se retrouvent pris dans une nasse qui les enferme jusqu'à la mort parfois (des dizaines de milliers de paysans indiens se sont suicidés car ruinés par le «modèle» agricole proposé par les multinationales comme Monsanto). Mais qui s'en soucie ?

La tentation totalitaire, ce sont les grandes banques qui jouent au Monopoly et qui font chantage sur les gouvernements pour venir les sauver de la faillite provoquée par leur propre folie.

La tentation totalitaire, ce sont ces grands actionnaires qui sanctionnent une entreprise qui ferait moins de 10 milliards de bénéfice annuel et qui les obligent à licencier leur personnel ou à le délocaliser en Chine pour être de plus en plus profitables.

La tentation totalitaire, c'est le parti républicain américain qui a imposé et qui continue d'imposer de toutes ses forces des cadeaux fiscaux somptueux en faveur des plus riches, cadeaux qui sont en train de ruiner ce pays, engagé de plus dans deux guerres voulues par ce même parti.

Face à cela, la problématique des caméras de surveillance apparaît comme un bien petit «problème». Mais il est symptomatique car il est évident qu'une Société aussi égoïste, qui mène une telle guerre contre les pauvres et les "petites gens" va générer une certaine violence de ces mêmes pauvres qui n'en peuvent plus. A partir de là, il ne faut pas s'étonner que certains, dans leur désespoir, passent à l'acte. Attention, je ne les excuse pas. Je me contente de constater.

Mais plus notre Société globalisée sera déséquilibrée et plus les problèmes sociaux se multiplieront. Et plus ils se multiplieront et plus il faudra poser de caméras de surveillance et construire des ghettos hyper protégés pour les ultra riches.