16/07/2011

Provocation ou (grande) maladresse

Où l'on apprend qu'à Genève aussi, et cela depuis des mois (!), des musulmans prient sur le trottoir. Dans le cas qui nous occupe, devant le centre islamique des Eaux-Vives.

C'est intéressant la façon dont l'information parvient sur le devant de la scène. Parfois il faut quelques secondes alors que d'autres fois, le cheminement ressemble plus à celui de l'eau qui doit se frayer un chemin à travers des couches plus ou moins étanches.

Bien sûr, cette information n'a pas une portée planétaire. Mais pour être locale, elle n'en est pas moins importante car elle révèle, au minimum, une extrême maladresse de la part des responsables du Centre.

On a passablement parlé de ces rues qui, en France, sont régulièrement bloquées par des marées humaines en pleine prière et cela a légitimement crispé beaucoup de gens, laïques ou chrétiens. La communauté musulmane en Suisse, en tout cas ceux qui se prétendent ses porte-parole, se plaint volontiers d'être stigmatisée, voire ostracisée dans notre pays. La votation sur les minarets a laissé des traces dans certains esprits mais a démontré de façon éclatante que si la Suisse permettait à chacun de pratiquer sa religion, elle voulait mettre certaines limites à la visibilité de cette religion.

Alors comment, dans ces conditions, peut-on être aussi maladroit ? Parfois j'ai l'impression que pour ceux qui organisent et encadrent le développement de cette religion en Suisse en particulier et dans le monde non musulman en général, une des méthodes utilisées pour faire avancer leur cause ressemble à la façon dont les enfants «testent» leurs parents pour trouver les limites. Ils essayent quelque chose de nouveau et ils observent les réactions. Si cela «passe» alors cela devient un droit acquis. Si cela ne «passe pas», alors ils savent qu'il faut attendre encore quelques années car la situation ne leur est pas encore favorable. La seule certitude étant qu'ils réessayeront quelques années plus tard, en espérant que d'ici-là la situation aura suffisamment évolué en leur faveur pour obtenir un succès.

Donc je me demande si l'on est face à une maladresse ou à un test de notre capacité à faire respecter la Loi ?

Comme je l'ai déjà écrit plusieurs fois dans ce blog, je suis convaincu que l'islamisation de la Suisse et de l'Occident sont une réalité et que seuls les tenants d'un angélisme naïf et coupable refusent de le voir. Il y a eu  d'autres mouvements de fond, en d'autres temps, qui ont pu se développer ainsi silencieusement en Europe. Restons attentifs et convaincus de notre droit légitime à faire respecter nos Lois et nos traditions afin de ne pas nous réveiller, encore une fois, lorsqu'il sera trop tard.

19:41 Publié dans Sécurité | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : des musulmans prient sur le trottoir à genève | |  Facebook