27/10/2017

Occident : Ne pas l’abandonner aux mains des corrompus et des corrupteurs

Jeudi 26 octobre à 7h30, l’invité de Romain Clivaz sur La Première était le constitutionnaliste belge Christian Behrendt. Un homme cultivé et éclairé. Mais à la question de savoir pourquoi les populistes (de gauche et de droite) avaient autant de succès en Europe, il n’a su que répéter qu’il ne fallait pas oublier que la construction de l’Europe politique avait apporté la paix et que les programmes d’aide avaient permis le développement des pays d’Europe centrale. Exactement ceux qui se rebellent le plus contre Bruxelles.

Cette réponse est classique. Elle est parfaitement juste et légitime mais elle a le tort de ne pas répondre aux graves interrogations que se posent les peuples qui se révoltent contre leurs « élites ». Elle est donc, au mieux, incomplète, au pire, mauvaise, car premièrement personne ne conteste cela et deuxièmement cela ne répond en rien à l’exaspération croissante des peuples. Et c’est parce que les gens aux responsabilités ne répondent pas aux questions cruciales qui obsèdent, à juste titre, une large partie de la population, que nous voyons arriver au pouvoir des populistes de gauche et de droite, qui sont malheureusement plus ridicules, irresponsables, corrompus, ineptes et dangereux les uns que les autres :

  • Les Brexiters en Angleterre avec à leur tête Boris Johnson,
  • Trump aux Etats-Unis (lui, il cumule toutes les tares),
  • Viktor Orban en Hongrie (sérieusement corrompu),
  • l’AfD, un parti d’extrême droite qui est entré au Bundestag (pour la première fois depuis les années 30)
  • Sebastian Kurz, en Autriche, qui va s’allier avec l’extrême droite autrichienne pour gouverner
  • Andrej Babis en République tchèque, surnommé le « Trump tchèque » (ce qui est une référence en termes de corruption, de violations de toutes les règles d’éthique et de démocratie)
  • Marine Le Pen en France qui, si elle n’avait pas elle-même démontré l’étendue illimitée de son incompétence serait peut-être au pouvoir
  • Carles Puigdemont, l’irresponsable, qui fait rêver quelques catalans romantiques et/ou illuminés de grands soirs qui chantent.

Les peuples d’Occident veulent des choses relativement simples, claires, mais difficiles à atteindre :

  • Un contrôle strict et éclairé (définir pourquoi nous devons le faire et comment) de l’immigration musulmane
  • Une fin de la mise en coupe réglée de nos économies par des financiers insatiables et sans limites.

Ceux qui refusent de comprendre cela et continuent de nous abreuver de mots lénifiants sont les fossoyeurs de nos systèmes démocratiques et préparent des lendemains très sombres. Ce monde est souvent pathétique, mais il ne faut pas l’abandonner aux mains des ridicules, des populistes, des extrémistes, des corrompus et des corrupteurs.