01/10/2016

Criminels étrangers : ils peuvent dormir sur leurs 2 oreilles

Pas besoin de se rendre dans des pays moyenâgeux pour trouver des juges faisant preuve d’une mansuétude coupable vis-à-vis des violeurs. Cela se passe aujourd'hui, en Suisse.

Intéressant article dans la TDG du 29 septembre concernant l’entrée en vigueur, ce jour, de la nouvelle loi sur l’expulsion des criminels étrangers. Avec les pours, les contres et les craintes de voir le nombre de procédures devant la justice augmenter. Eh oui, la justice cela coûte. Mais on semble oublier, à gauche pour des raisons idéologiques et à droite pour des raisons … idéologiques, mais d’équilibre budgétaire cette fois-ci, que le crime coûte cher également. Certainement plus que la justice et dans tous les domaines. Pas seulement budgétaire. Et puis, collision de mise en page, à la page suivante, une minisculissime dépêche d’agence dont le titre était : « Du sursis pour des abus commis sur dix jeunes filles ». Et sous ce titre le texte suivant : « Un Turc de 28 ans a été reconnu coupable de VIOL (c’est moi qui souligne), de contraintes sexuelles et d’abus sexuels sur des jeunes filles âgées de 13 à 17 ans par le Tribunal de district de Uznach (SG). Les parents d’une adolescente alors âgée de 16 ans ont alors porté plainte contre le prévenu en février 2014… ». Verdict : « 2 ans avec sursis ».

Alors voilà, en Suisse vous pouvez violer et faire subir tous les outrages à une dizaine de jeunes filles, dont la plus jeune avait 13 (TREIZE) ans et vous vous en tirez avec 2 ans avec sursis ! C’est une honte absolue. Un scandale insupportable. Qui continue d’ailleurs. Cela me rappelle la tristement célèbre affaire de Schmitten en 2005 (jugée en 2008) où 5 prévenus étrangers avaient attiré une jeune fille dans un traquenard pour la violer. Elle était ressortie brisée de cette expérience. Son père avait dû payer tous les frais de justice alors que les 5 crapules bénéficiaient d’un avocat payé par le contribuable. Et le plus sévèrement puni avait écopé de 2,5 ans de prison ferme et tous les autres de sursis. Selon la RSR, après l'énoncé des verdicts, les accusés s’étaient conduits de façon scandaleusement arrogante, invectivant le monde entier.

Eh bien voyez-vous, malgré les terrifiantes histoires qui se sont déroulées ces dernières années en Suisse, malgré ces viols, malgré l’affaire Marie dans le canton de Vaud, malgré l’affaire Adeline à Genève et son assassin, violeur multi récidiviste, il y a encore des juges en Suisse pour estimer que 10 viols dont l’un sur une jeune fille à peine sortie de l’enfance, ne mérite que le sursis.

Ces juges irresponsables émettent quasiment un permis de violer dans notre pays !

Alors la nouvelle loi sur le renvoi des criminels étrangers a beau être entrée en vigueur, avec des juges aussi déconnectés de toute compassion envers les victimes, les criminels étrangers peuvent continuer de dormir sur leurs deux oreilles.

Commentaires

Depuis que les psy... ont pris le pouvoir en Suisse on a plus le droit de punir mais seulement le devoir de "soigner". Les coupables sont devenu des victimes de la société et les victimes sont toujours un peu coupable de ce qui leur arrive. Quand aux juges ils sont devenu des irresponsables incapables de justice.

Écrit par : norbert maendly | 01/10/2016

@Norbert Maendly
Vous avez tellement raison. Pas plus tard qu'aujourd'hui j'ai lu dans la TDG, dans le cadre du prochain procès de Fabrice A., le violeur multi récidiviste et assassin d'Adeline, que les 4 experts (on se demande de quoi) suisses et français disent bien qu'on ne peut pas le soigner pour l'instant mais que vu son âge on ne peut aller jusqu'à affirmer qu'il est incurable pour le restant de ses jours.
Qu'espèrent-ils ? Qu'un nouveau Dr. Freud va trouver les clés vers les pulsions les plus enfouies de l'inconscient? Ou que nos pharmas vont trouver une drogue miracle qui va transformer un monstre cynique, manipulateur et hyper violent en un agneau plein d'amour et de compassion?
C'est pathétique d'être naïf à ce point.

Écrit par : Gérard Meyer | 01/10/2016

Incroyable. Il m'a fallu vérifier:
http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Un-predateur-sexuel-ecope-de-prison-avec-sursis-14256585
Les commentaires ne sont pas tristes:
http://www.lematin.ch/suisse/Un-predateur-sexuel-ecope-de-prison-avec-sursis/story/22391392?comments=1

Le proc avait requis 4 ans.
Un viol = 6 ans minimum, sinon...
Suivi d'une expulsion immédiate si étranger (le peuple a voté).

Et dire que Genève a supprimé les jurys populaires... quelle bêtise!

Écrit par : Charles | 01/10/2016

"Pas plus tard qu'aujourd'hui j'ai lu dans la TDG, dans le cadre du prochain procès de Fabrice A."
Vous auriez pu ajouter ceci du même journal : " Après le viol de 1999, lors de son tout premier procès à Genève, cet homme a été condamné à 18 mois de prison avec sursis alors que sa victime passait presque pour une oie blanche qui faisait confiance au premier venu. L'accusé lui-même, dans ses récentes expertises psychiatriques, se moquait de ce premier verdict :" Il n'y a qu'en Suisse qu'on voit des conneries pareilles ! Pour moi, c'était presque une invitation à recommencer.".
A l'époque heureusement, le procureur en charge du dossier avait fait recours afin que le viol avec cruauté soit reconnu et une peine ferme prononcée.(...)
Mais entre-temps, libre comme l'air, Fabrice Anthamatten* en avait profité pour commettre son deuxième viol et prendre la fuite. Durant celle-ci, il avait de surcroît envoyé une jolie carte postale à la justice genevoise pour se moquer de ses juges en leur signifiant qu'il les avait "bien eus"..."

* Je ne vois pas pourquoi les journalistes protègent l'identité de ce type déjà maintes fois condamné et difficilement présumé innocent. Son visage est flouté, pour qu'il puisse bientôt continuer sa carrière de violeur-tueur, probablement...

Je ne suis pas d'accord avec Norbert Maendly. Les coupables sont les juges et non les psys, parce qu'ils sont seuls responsables de leur jugement. Leur motivation : selon vos opinions sur la religion, un effet pervers du christianisme ou l'effet direct du christianisme, religion masochiste qui par exemple adore le sadisme musulman ...

Écrit par : Géo | 02/10/2016

je suis obligée de rire en lisant les attaques contre la psychiatrie qui sont justifiées et qui avaient été prédites dès 1970 par les anciens , Directeurs médecins psychiatres de notre canton
En effet la Croix Rouge y a mêlé son grain de sel et par la suite c'est la Scientologie qui s'est donné le droit de soigner des gens souffrant moins et plus sains d'esprit que cette mouvance
Je ne suis donc pas surprise mais à notre époque tous ceux qui étaient dangereux pour la société étaient amenés manu militari en hôpital psychiatrique
Jusqu'au jour ou pour combler le tout ,l'hôpital devint portes ouvertes pour permettre à ceux hospitalisés au printemps et de sortir dès l'automne ou vice versa afin de redorer surtout le blason des statistiques
La Clinique de Bel Air inventa cette méthode qui fut suivie partout pour en arriver à ce qui est dénoncé aujourd'hui
J'ai posé la question é savoir ,si la déconnologie avait une valeur boursière je pose la question concernant la stupidité ,est-elle recyclable car devenue seule matière pour instruire le peuple ,les anciens soignants en sont de plus en plus convaincus
Désolée si le commentaire est envoyé deux fois fausse manipulation de ma part
Très bonne journée

Écrit par : lovejoie | 02/10/2016

@Géo
Je pense que les juges se défaussent de leurs responsabilités sur les "experts" et lesdits "experts" sont des psys.
La psychiatrisation à outrance de la justice mène celle-ci à ne plus oser condamner les coupables. Et dans le cas de pervers irrécupérables, cela mène à des récidives de plus en plus violentes car ils ont besoin de sensations de plus en plus fortes pour parvenir au même degré de jouissance dans la perpétration de leurs actes criminels.

Écrit par : Gérard Meyer | 02/10/2016

La plupart des psys pensent que les serial killer sont inguérissables et sont de grands manipulateurs. Il n'y a que les juges chrétiens pour lutter contre l'internement à vie, par "humanisme" (id est : soumission à l'idéologie masochiste chrétienne, foi dans l'être humain et ce genre de stupidités).

Écrit par : Géo | 02/10/2016

«Depuis que les psy... ont pris le pouvoir en Suisse on a plus le droit de punir mais seulement le devoir de "soigner".»

On appelle ces "victimes" de notre société contraignante où l'on doit obéissance aux puissants et aux lois: des "êtres en reconstruction" ou des "êtres en devenir"

Écrit par : petard | 02/10/2016

Ceux qui ne sont pas contents avec le fonctionnement d'une démocratie peuvent toujours aller vivre en Arabie Saoudite. ABE

Écrit par : Machin | 03/10/2016

Les commentaires sont fermés.