12/03/2012

Scène de la vie ordinaire

Scène pénible vécue dimanche dans un train au départ de Genève et roulant en direction de Zürich. A bord 2 Maghrébins ayant consommé des substances les rendant extrêmement bruyants et encore plus agressifs. Lorsque survint le contrôleur, ils se sont mis à insulter (surtout l'un des deux qui cherchait vraiment les embrouilles), la Suisse et le contrôleur, en le traitant de « raciste », tout cela parce qu'il leur demandait leur titre de transport. Et l'un se moquait de lui en lui disant à peu près « je n'ai rien dans les poches », ce qui voulait dire « je n'ai pas de titre de transport, pas d'argent et pas de papiers d'identité, donc tu ne peux rien contre moi ».

J'ai espéré un comité d'accueil à la première gare où le train s'est arrêté. J'ai espéré un comité d'accueil à la deuxième et toujours rien.

Voilà le message que notre pays leur a donné: « vous pouvez venir chez nous avec votre haine, vous pouvez essuyer vos chaussures pleines de fumier sur nos trottoirs et dans nos trains, vous pouvez nous insulter et vous moquer de nous, vous pouvez traverser la Suisse gratuitement, il ne vous arrivera rien ».

Ce laxisme systématique nous prépare un futur difficile.

 

Les commentaires sont fermés.