17/05/2011

Lorsque la Justice perd le Nord

Intéressant article dans la TDG de ce jour concernant un procès qui vient de s'ouvrir et qui touche les mendiants Roms amendés à Genève dans l'exercice illégal de ce qui est quasiment un « métier ».

La mendicité de cette population est un problème complexe dans ses causes et très clair dans sa gestion depuis qu'une loi interdit la mendicité sur notre territoire.

L'association Mesemrom qui défend cette population a trouvé une nouvelle astuce pour tenter d'empêcher, ou au moins retarder, l'inéluctable, à savoir l'application de cette loi d'interdiction de la mendicité. L'argument avancé par ladite association est que « les amendes envoyées en Roumanie par le Service genevois des contraventions ne sont pas valables [...] car [ce] Service n'est pas habilité à envoyer des contraventions en Roumanie ».

Alors là, les bras m'en tombent ! Nous sommes face à un vrai problème car :

  • Cette communauté est systématiquement discriminée dans son propre pays
  • La population genevoise est majoritairement excédée de voir cette mendicité continuer de s'exercer dans les rues de notre ville malgré l'interdiction

et la réponse de cette association est d'opposer des manœuvres dilatoires qui ne servent en rien à résoudre quoi que ce soit et vont énerver encore un peu plus les citoyens désireux de voir disparaître la mendicité de nos rues.

Je serais beaucoup plus favorable à cette association si elle oeuvrait à chercher de vrais moyens pour résoudre ce vaste problème. Je ne suis pas un connaisseur de ce dossier, mais je peux fort bien m'imaginer que ces populations sont discriminées et que cela rend difficile leur insertion dans la vie économique de leur propre pays. Personne ne le conteste. Il y a donc un réel travail de fond à faire pour aider à faire tomber ces barrières. Il y a sans doute un non moins immense travail à faire auprès de ces populations Roms pour leur montrer les pas culturels indispensables à franchir pour se rapprocher des us et coutumes de leur pays d'origine.

Alors ces manœuvres de prétoire sont vraiment surréalistes et n'aident en rien cette population, bien au contraire, car elles contribuent à lui donner l'illusion qu'elle peut continuer d'envisager son avenir dans la mendicité pour elle et pour ses enfants.

La Justice est sans doute une des plus grandes conquêtes de l'Humanité. Elle permet, lorsque exercée avec Conscience, d'atteindre aux plus hautes aspirations de ce qui fait de nous des êtres différents des animaux. Par la Justice, nous pouvons réparer les excès de violence sociale, économique, physique, militaire de citoyens contre d'autres citoyens, de régimes et/ou de dictateurs contre leur peuple, de colons contre des peuples premiers (on aimerait encore y croire), etc..

Mais lorsque la Justice sert à tenter d'empêcher l'application du Droit par des manœuvres dilatoires comme c'est le cas dans ce dossier, certes petit, mais ô combien énervant ou comme dans le procès de la BCGE qui ne s'ouvrira peut-être jamais car il y aura prescription avant que la Justice ait réussi à surmonter tous les vices de procédure (et au vu de la compétence de nos « autorités », il y a souvent des vices de procédure) opposés par les avocats de la défense à la tenue de ce procès, la Justice devient parfaitement détestable et se retourne contre ceux qu'elle est censée protéger.

 

Commentaires

LORSQUE LA JUSTICE PERD LE NORD

Vous dites dans votre article que :" La Justice est sans doute une des plus grandes conquêtes de l'Humanité. " Et ensuite vous écrivez :"Mais lorsque la Justice sert à tenter d'empêcher l'application du Droit ".

Comment peut-on dire que le droit Suisse est meilleur que celui d'autres pays. Le problème est que la justice varie en fonction de qui est au pouvoir. Ce qui est injuste aujourd'hui sera probablement juste demain. La question est de savoir, y a-t-il une vrai justice en ce bas monde ?

La justice de tous les pays, ce sont les lois et ce que l'on en fait. La justice des uns est l'injustice des autres, et ça, les avocats et les tribunaux de tous les pays nous le prouvent à tous les jours. Pour ce qui est de la vrai justice, si l'on y croit, elle appartient à Dieu.

Écrit par : Daniel Frenette | 18/05/2011

Les commentaires sont fermés.