11/05/2011

Les Suisses sont moins optimistes

Selon le dernier baromètre publié par le SECO, les Suisses sont moins optimistes concernant leur avenir, car ils craignent pour leur épargne. En cause, une hausse des prix qui rogne leur capacité à épargner.

On apprend ainsi de l'OFS (Office Fédéral de la Statistique), que l'indice suisse des prix a augmenté sous l'effet des vêtements et chaussures (+1.8% sur un mois) et transports (+0.6%). Pour le groupe vêtements et chaussures, on apprend de plus que ce phénomène « s'explique par l'introduction dans les rayonnages des nouvelles collections de saison ».

Une saison des dupes bien évidemment !

Alors face à tant de candeur et de neutralité dans les propos, reprenons juste 2-3 faits pour éclairer cette information qui, une fois de plus, passe comme une lettre à la poste, alors qu'elle devrait tous nous faire nous lever comme un seul homme tant elle dénote un scandale qui dure depuis toujours.

A l'été 2001, peu avant les attentats du 11 septembre, le dollar US oscillait encore entre 1.70 et 1.75 CHF. Ce qui veut dire que, grosso modo (on ne va pas chipoter pour quelques %), le dollar a perdu 50% de sa valeur par rapport au franc suisse en 10 ans. CINQUANTE % ! Or nous savons 2 choses:

  • La plupart des transactions (si ce n'est la totalité) concernant les énergies fossiles sont exprimées en USD, ce qui veut dire que la facture concernant le pétrole, largement utilisé dans les transports, aurait dû FORTEMENT baisser depuis 2001. Or il n'en est rien bien évidemment
  • Un scandale de plus grande ampleur encore, touche l'habillement: le franc suisse a monté contre toutes les devises. On vient de voir dans quelles proportions par rapport au dollar. On sait ce qu'il en est vis-à-vis de l'euro qui s'est littéralement effondré ces derniers mois. Le franc suisse a même régulièrement monté vis-à-vis du yuan chinois ces dernières semaines. Or tout le monde sait que la plupart des habits que nous portons viennent de Chine. Et qu'ils passent ensuite brièvement par les Etats-Unis pour nous être revendus sous d'authentiques marques états-uniennes ne change pas grand-chose à l'affaire (signalons au passage que l'on peut acheter les mêmes habits « made in USA » aux Etats-Unis pour 30% du prix auquel ils sont vendus en Suisse).

Nous avons donc affaire à une vaste couillonnade dont nous sommes tous les victimes. Les prix de l'essence et les prix du groupe « vêtements et chaussures » n'ont aucun rapport, ni de près ni de loin, avec la réalité. Ces prix sont fixés par des cartels qui s'enrichissent monstrueusement sur notre dos avec la bénédiction de nos « autorités » (si on peut encore leur donner ce nom qui évoque, ou a évoqué il y a fort longtemps, une certaine notion de pouvoir). Et qu'ils (les importateurs de vêtements) osent profiter du "changement de collection" pour augmenter encore les prix au point d'impacter l'indice des prix à la consommation alors que le dollar continue sa baisse journalière, et tout cela sans secouer la douce béatitude de Monsieur Prix et du Ministère de l'Economie me laisse sans voix.

Ici, comme ailleurs, les simples citoyens subissent les appétits de quelques financiers sans scrupules qui ont mis nos économies en coupe réglée et qui s'enrichissent sur le dos de la classe moyenne avec une cupidité éhontée. Et l'Etat continue tranquillement sa sieste pendant tout ce temps.

Honte à tous ceux qui participent à ce scandale !

Commentaires

qu'ils apprennent à dépenser moins et dire non aux arnaques de tous bords!

Écrit par : lovsmeralda | 11/05/2011

Les commentaires sont fermés.