08/04/2011

Combien "vaut" René Prêtre

Selon ce que j'ai pu lire dans la presse, le grand cardiologue René Prêtre gagne environ 500'000 CHF par an. C'est certes une somme conséquente, mais je trouve que l'approche de ce grand Monsieur est éminemment saine et respectable. En l'entendant parler, on a vraiment le sentiment que ce qui compte, ce n'est ni le salaire, ni la gloriole, ni tous ces besoins détestables qui parasitent l'esprit de tant de gens qui sont parvenus au sommet de leur carrière. Non, ce qu'il fait, Monsieur Prêtre le fait par amour de son métier. Et je le crois volontiers.

Aucun doute que d'autres travaillent aussi par amour pour leur métier, Aucun doute que d'autres ont aussi développé des compétences. Mais est-il vraiment normal que nous en soyons arrivés aux excès auxquels nous assistons tous les jours depuis que le libéralisme sauvage a déferlé sur nos pays.

Pour devenir un cardiologue de la trempe de Monsieur Prêtre, il faut 15 ans de formation post-grade et de l'aveu même de Monsieur Prêtre, il ne peut pas s'arrêter plus d'une semaine, car déjà il commence à perdre un soupçon de précision. Cela me fait penser à Yehudi Menuhin qui disait «Lorsque je ne joue pas un jour je m'en rends compte. Lorsque je ne joue pas deux jours, ma femme s'en rend compte. Lorsque je ne joue pas trois jours, le public s'en rend compte». Alors, lorsque certains Happy fews vont se pavaner sur leurs yachts pour impressionner leurs semblables, dans une suprême vacuité intellectuelle et spirituelle, Monsieur René Prêtre va opérer des enfants dans le tiers-monde pour le compte de sa Fondation.

Alors je me pose quelques questions. La Société doit-elle continuer d'accepter:

  • Qu'un Tiger Woods (un exemple parmi quelques autres) puisse devenir MILLIARDAIRE en $ en quelques années juste parce qu'il sait taper dans une baballe ? Certes, il sert les intérêts marketing de quelques sociétés, mais qu'apporte-t-il à LA Société ?
  • Que des sportifs et des artistes de variété gagnent des dizaines de millions de $ chaque année ?
  • Que des chefs d'entreprise en gagnent autant, y compris lorsqu'ils sont incompétents et nuisibles au développement de leur entreprise (sans parler des désastres sociaux qu'ils occasionnent en précipitant leurs employés dans la précarité et le chômage)?
  • Que des traders qui font un travail souvent plus que douteux sur le plan éthique (qui se comportent même trop souvent comme des parasites et des prédateurs) gagnent des bonus ANNUELS qui peuvent se monter à plusieurs centaines de millions de $ ?
  • Pour conclure, peut-on laisser cette question à l'appréciation individuelle ?

Certes il y a un René Prêtre qui pourrait certainement gagner plus si son but était son enrichissement personnel et qui ne le fait pas car ce Monsieur a une Conscience qui l'honore. Mais pour un René Prêtre, combien de personnes qui ont totalement perdu le sens des réalités et qui se perdent dans une fuite en avant à la plus grosse rémunération possible ?

C'est sans doute là qu'une initiative «contre les salaires abusifs» comme celle de Thomas Minder pourrait apporter des réponses, au moins en partie. En réalité, cette question est devenue planétaire et la réponse devrait être une réponse concertée à l'échelle de la planète. Ce qui n'est évidemment pas pour demain au vu de la dangereuse compétition qui dérègle le monde dans tous ses aspects.

Les commentaires sont fermés.